"Welcome to Jordan!" BIENVENUE EN JORDANIE!

Qui suis-je ?

Voyage en famille en Jordanie. Deux semaines à parcourir les principales villes de ce petit pays au grand coeur! Rencontre avec un peuple très accueillant!
Accueil | Qui suis-je ? | Mon itinéraire | Livre d'or | Albums photos | Archives | Amis |
News : Visitez Film streaming gratuit sans limite pour regarder d'autres Voir film en streaming vf gratuit sur vk.com, Netu.tv et Youwatch.org

En route pour la Jordanie!

Et oui! Nous voilà repartis pour une folle aventure!

Nous sommes une famille de quatre Québécois, composée de Steve, 34 ans, directeur marketing, Stéphanie, 33 ans, antiquaire, Sophie, 7 ans et Audrey, 4 ans.

Notre objectif est de découvrir le monde avec nos filles! Nous ferons le tour du monde, c'est certain, mais un pays par année, sur un continent différent à chaque fois. Lentement, mais sûrement!

Nous voyageons avec nos sacs-à-dos, sans réservation d'hôtels, avec un itinéraire en tête, mais rien de fixe. Notre seul guide: Lonely Planet.

Nous avons quelques pays à notre actif en tant que couple: Maroc, Guatemala, Belize, États-Unis, Canada, France, Suisse, Cuba. Avec les enfants, nous avons parcouru le Costa Rica en 2007. En 2008, nous avons été charmé par le nord de la Thaïlande. Et nous voici en 2009, prêts à sillonner la Jordanie.  Pour en savoir plus, visiter notre site web: www.unpaysalafois.com  

La grande question: Pourquoi la Jordanie? 

  • Pour découvrir le Moyen-Orient, en toute sécurité.
  • Pour vivre une expérience dans le désert avec nos filles, faire une randonnée en dromadaires (nous avions déjà fait le Sahara au Maroc, il y a 10 ans).
  • Pour prendre le thé avec les Bédouins.
  • Pour connaître son côté riche en histoire: début des civilisations, les châteaux, les sites bibliques...
  • Pour flotter sur la mer Morte.
  • Pour voir Petra, une des 7 Merveilles du monde. 
  • Bref, la Jordanie, pourquoi pas!

Questions ou Commentaires, écrivez-nous: stefenvoyage@hotmail. com 




Publié le 8 mai 2009, à 06:46,
Mots clefs :

Notre arrivée à Amman en Jordanie!?

Notre avion de la compagnie Royal Jordanian, est parti jeudi soir, le 23 avril 2009, avec une heure de retard. On a décollé à 23h00. On s'est endormis tous les 4 jusqu'à 6h30-7h00, avec des petits réveils dans la nuit. Donc, une excellente nuit, considérant que dormir en position verticale est assez difficile! Il y avait beaucoup de bébés et d'enfants, il y a eu quelques pleurs pendant la nuit. Le déjeuner a été servi vers 8h00 et on arrivait à 9h00!

 

En Jordanie, il y a 7 heures de plus que le Québec, il était donc 16h00. Nous avons eu notre visa assez rapidement et puis à 17h00, nous étions dans un autobus en direction de la ville d'Amman. 38 minutes plus tard, nous débarquions en ville et un taxi nous a amené à notre Palace Hôtel.

Ouain, pas très Palace. À vrai dire, pas Palace pour 5 cennes! Ce n’est pas grave! On a 3 lits simples, nous pourrons dormir! Mais pour le reste, ce n’est pas très beau! Nous avons une vue sur les toits qui semblent être des dépotoirs...

           
 
Ici, les gens fument partout...  Je vous écris présentement du salon enfumé de l'hôtel, oups, s'cusez, du salon de mon Palace!!! 

Sur notre chemin vers la ville, nous avons vu des champs et des champs. Audrey voyait du sable et disait: Maman, c'est là le désert? On a vu des oliviers, des moutons, un dromadaire, des minarets, des gens en pique-nique sur le bord de la route. Toutes les maisons et tous les édifices sont en pierre beige.
 
Bon, Sophie veut monter à la chambre, car elle a de la misère à respirer, elle se cache le nez et la bouche!!!
 
On est allés se promener pour s'aérer les poumons et pour trouver un restaurant.

Nous avons rencontré des hommes en robes avec le foulard sur la tête, des femmes en noir, voilées de la tête aux pieds, des hommes trop parfumés (il y a plein de boutiques de parfums!), des tonnes de fumeurs...

                  
Finalement, nous avons trouvé un petit resto style casse-croûte, qui ne servait que des sandwichs roulés avec du poulet et des frites. Aucun touriste en vue, aucune écriture en anglais. Mais puisqu'il n'y avait qu'un plat, ce n'était pas compliqué!!!
 
Après seulement une courte soirée, on ne peut pas sauter rapidement aux conclusions. Mais pour l'instant, on trouve que la ville n'est pas très belle, on n'aime pas les grandes villes, alors on ne restera pas longtemps dans la capitale.    A suivre!



Publié le 7 mai 2009, à 20:45, Amman
Mots clefs :

Des becs en pincette à Jerash!

Nuit un peu bizarre: j'ai été réveillée de 1h à 4h30... L'appel à la prière  à 4h15 et 4h30: ça réveille!!!

[Appel à la prière: Annonce publique fait par le muezzin du haut de la Mosquée, comportant des phrases définies. Peut être entendu dans tous les pays musulmans aux heures des cinq prières de la journée. C'est le symbole sonore de l'islam.]

Je me suis rendormie jusqu'à 7h30! Pas facile! Les filles ont eu une nuit parfaite de 23h à 7h30! Heureusement!
 
L'eau chaude était au rendez-vous ce matin, alors on en a profité! Puis, déjeuner dans notre Salon enfumé: œuf à la coque et pain pita, confiture, beurre et thé pour les 4. Bon, ça bourre!
 
Ensuite, on part à l'aventure. On s'est trouvés un taxi pour la journée avec l'aide d'une femme voilée: elles sont très gentilles ces femmes voilées. Il y en a 3 sortes : voilées à visage découvert (95%), voilées jusqu’aux yeux (4%) et voilées au complet (la totale! pour seulement 1% des femmes: ces statistiques n'ont rien d'officielles, ce sont les nôtres!)) C'est donc une femme "à visage découvert" qui a appelé un ami chauffeur de taxi. Il nous chargeait 70 JD au début et j'ai négocié le tout pour 45.
Le taux de change: il faut multiplier par 1.75.
 
Nous voilà donc partis avec Mohamed, beau jeune homme, propre et qui ne fume pas dans l'auto, ouf! Par contre, il n'est pas très souriant...

On a fait 45 minutes de route avant d'arriver à Jerash, pour visiter le site de l'ancienne ville. Les ruines datent de 129.

Jerash Jerash

Jerash 

   

C’était très beau, très spécial. Les nuages se sont dissipés vers midi, on a donc pu enlever nos polars et mettre notre première crème solaire! Il devait faire 25° C. Ici, tout le monde est habillé comme en hiver, même s'il fait chaud! Donc, jeans ou pantalons en velours côtelé, chemise et chandail. Aucune sandale en vue... Tant pour les enfants que pour les adultes.
 
Audrey et Sophie ont commencé leur séduction auprès des Jordaniens et en particulier des Jordaniennes!

 

Elles ont donc eu droit aux baisers sur les joues ou le front, aux colleux, aux pincements de joues, aux photos par cellulaire (tout le monde en a un) et aux photos de groupes! C'était trop drôle, même moi je faisais partie des photos! Steve a filmé le tout, c’était crampant! Et ce sont des moments comme ça qui fait qu'on adore voyager avec nos filles!!!

On a fait une petite séance photos avec nos cocottes!

 


 
Ensuite, on a dîné et on est parti dans une autre ville: Ajlun, pour visiter le Château en haut de la montagne, qui date de 1188.

 

Les filles ont connu leur plus grand moment de gloire à cet endroit! Les femmes voilées jusqu'aux yeux nous ont parlé, je n'en revenais pas. Elles ne sont pas gênées comme je l'imaginais. La plupart me disent même "Hello!" Surprenant. Steve ne se fait pas vraiment saluer. C'est une affaire de filles!

Alors, les jeunes femmes voulaient se faire photographier avec Audrey, Sophie et moi. Il y a même eu une file!!! J'étais crampée. On était le centre d'intérêt dans le Château!!!

 
 
De retour vers Amman, le cœur heureux, notre chauffeur clignait des yeux... la fatigue le gagnait. Steve lui a donné une barre granola pour le ravigoter!!!
 
Les routes sont très belles, mais de retour en ville, c'est le trafic et les klaxons! On a eu un peu de temps pour visiter Amman. Question de laisser à la Capitale une deuxième chance pour nous séduire!

 
 
Ensuite, on s'est trouvés un resto typique, bondé de locaux (tous des hommes, les femmes ne sortent pas le soir, même sur la rue il n'y a presque pas de femmes), aucun touristes en vue, et les proprios se sont chargés de nous faire un repas de rois! Le menu n'existait pas et les prix n'étaient donc pas affichés!

 

C'était délicieux! On a mangé des mezzes (petits plats remplis de toutes sortes de salades, humus, feuilles de vignes farcies de riz et de viande), des brochettes d'agneau, 2 bols de frites, et 1 bouteille d'eau. Bref, un vrai régal, les filles ont adoré et ont mangé de tout. Pour la modique somme de 7JD. On a eu peur de devoir payer très cher, mais non. Pas besoin de vous dire que tout le monde nous regardait manger!
 
 
Voilà! Une première journée magnifique, comme on les aime!

Enfin l'angoisse, la peur et le stress typiques de la première journée sont maintenant choses du passé!



Publié le 6 mai 2009, à 01:44,
Mots clefs : Chateau AjlunJerashRuines

La mer Morte : oui, ça flotte!

Nous sommes partis d’Amman vers Madaba, en autobus, avec les locaux, pour 3JD pour la famille. Pas cher, mais un peu plus long que le taxi. 

On est arrivés les derniers à l'embarquement, alors on est entrés avec nos sac-à-dos et on avait beaucoup de paires d'yeux rivés vers nous! Toutes sortes de monde à l'intérieur: des foulards, des voiles, des cigarettes, alouette! On s'est assis tous les 4 sur la rangée d’en arrière. L'autobus a dû arrêter 15 minutes sur le long de la route pour une surveillance policière. Pas de suspects ou d'immigrants illégaux, on est repartis!
 
En arrivant, un chauffeur de taxi nous a tout de suite interpelé pour nous emmener dans un hôtel et nous l'avons suivi. C'était un très bon choix: Hotel Queen Ayola: central,  propre avec douche ET rideau de douche! Accepté! 2 lits simples collés et un matelas par terre, c'est parfait. 30 JD

Le chauffeur nous a également proposé de nous amener, dans l'après-midi,  au Mont Nébo (là où Moïse a vu la Terre Promise, il serait mort à cet endroit à 120 ans...) et à la mer Morte pour 25JD. Accepté!
 
Nous avons diné avant de partir dans un bon petit resto pas trop cher et délicieux: pizza et plat de sandwich shawerma. Nous sommes partis vers 13h30.
 
Donc, arrêt au Fameux Mont Nébo. On voit la croix juste en haut!

  

C’est un peu une "attrape-touristes", mais la vue sur la Terre Promise est tellement belle que cela vaut l’arrêt. De toute façon, c’est sur la route vers la mer Morte. 1JD


La route vers la mer Morte est spéciale, ce sont des montagnes de roches et de sable beige. Il y a des nomades qui y vivent. Il y a des moutons et des chèvres. Il y a des camions qui travaillent pour apporter du sable et cela sert à la construction des maisons et des buildings. C'est pourquoi tous les édifices sont beiges en Jordanie!
 
Nous avons vu, sur le bord de la route, des dromadaires. On est arrêtés et les filles ont monté sur une bête quelques minutes. Cela a fait leur bonheur pour la journée! 1JD

Et puis, on est arrivés à la mer Morte! On la voit au loin...


 
Elle mesure 80 km de long et 15 km de large. Elle est située à 400 m au-dessous du niveau de la mer et ses eaux sont 6 fois plus salées que l'océan. C'est le point plus bas sur la Terre.

Pour y accéder, on entre sur une plage privée (Amman Beach) aménagée avec 2 immenses piscines, des palmiers et des douches, oui des douches! Vous verrez pourquoi plus tard... 12 JD par personne.
 
Nous avons mis nos maillots et sommes descendus vers l'eau salée! Je suis entrée dans l'eau avec les 2 filles et... l'expérience fût... un peu inattendue. Audrey s'est couchée dans l'eau et elle a commencé à dire que ça piquait partout. Sophie a flotté 2 secondes, et elle aussi disait que ça brûlait.

Bon, alors Audrey pleurait et le life guard nous a conseillé... les douches! Oui, une chance qu'on avait les douches! Elles sont essentielles après une baignade dans cette eau un peu huileuse.

Après, ce fût mon tour de flotter. C'était magique! Steve l'a essayé par la suite et on a vraiment trippés!!!

 

Cela s'est mis à me brûler après 10 minutes, surtout aux parties intimes, comme disent les filles! La peau piquait un peu aussi, mais pas assez pour nous empêcher d'y retourner!  On a pris une petite douche et nous sommes allés à la piscine: les filles ont retrouvé leur sourire!!!

 

Steve s'est enduit de boue, réputée pour ses nombreux bienfaits pour la peau!


 
C'était spécial aussi de voir plusieurs femmes voilées jusqu'aux yeux avec leurs enfants en maillot de bains. Elles ne font pas grand chose, elles regardent les autres avoir du fun!


 
Nous sommes restés là de 15h à 18h30. On a vu le soleil commencer à descendre sur la mer Morte, se cacher derrière les montagnes d'Israël et nous avons fait nos adieux à ce magnifique paysage.

 
 
Expérience mémorable, mais trop courte. C'est déjà fini... snif, snif.
 
Les filles dormaient au retour, on avait très faim. On est retournés au même resto que celui du midi, car c'était trop bon. Souper vers 20h, dodo vers 22h30... horaire un peu déphasé, mais on ne s'endort pas vraiment le soir. Les filles sont folles comme des balais, on rit, on fait des folies et on finit par s'endormir. Notre hôtel est juste à côté de la grosse Mosquée...

alors la prière matinale de 4h15, on l'a bien entendue!!!

Mais les filles dorment et ne l'entendent même pas! J'ai encore été réveillée pendant 2 heures cette nuit... pas facile le décalage...



Publié le 5 mai 2009, à 01:43,
Mots clefs : boueAmman BeachDead SeaMer Morte

Chez une famille jordanienne...?

En soirée, on jasait avec Mena, le gars de l'hôtel et on avait du fun. Puis, le co-proprio, Khalel, 25 ans, est arrivé et il a jasé avec nous. Il est tombé sous le charme de notre famille et surtout des filles et a décidé que sa mère devait nous rencontrer. Il a fait un petit téléphone et nous a dit: "Allons prendre le thé chez ma mère!" On a pris notre caméra et on l'a suivi dans sa SAAB. On se doutait bien que nous ne partions pas vers une tente en poils de chèvres...
 
Sa famille et lui ne sont pas musulmans, mais chrétiens orthodoxes. Dans la ville de Madaba (plus grand centre chrétien de Jordanie), 1/3 des gens sont chrétiens. Ils habitaient donc dans un quartier neuf, riche et chrétien (nous pensons qu'ils se sont un peu éloignés du centre-ville pour ne pas entendre l'appel à la prière qui doit vraiment tomber sur les nerfs lorsque tu n'es pas musulman...)
 
 

Toute la famille était au rendez-vous, à part le papa. Il y avait donc, la maman, les 3 sœurs (7, 15 et 19), le frère de 17 ans, la grand-maman et quand ils nous ont montré la cuisine, il y avait 2 jeunes filles de l’Inde ou du Sri Lanka qui étaient assises à la table et roulaient des feuilles de vigne fourrés au riz et à la viande! Rien de moins que des domestiques!

C'était une maison très grande avec un salon immense où nous nous sommes assis avec eux. Ils nous ont servi un plateau rempli de biscuits, de grains de café chocolatés et de bonbons. Nous avons également bu un thé à la menthe! On a jasé du Canada et ils nous ont parlé de la Jordanie. On leur a montré nos photos de l'hiver et de chez nous. Audrey a joué un peu dans la chambre de la petite fille. Puis, vers la fin, une des sœurs m'a donnée un collier blanc, elle a donné un bracelet à Sophie et pour Audrey, un cerceau rose avec des antennes et des papillons! C'était un peu gênant... Sophie a pris une photo de toute la gang et on est repartis à l'hôtel. 


 
Les filles ont pris leur douche et on mis leur robe pour redescendre dans le hall de l'hôtel et faire une parade à Mena. Il leur a donné plein de becs! On a utilisé l'ordinateur de la réception pour écouter de la musique du Québec avec lui. Notre chauffeur pour le lendemain, Sameer (50 ans) est arrivé et s'est mis à danser avec les filles!
 
On s'est couchés à 22h30 et je me suis endormie vers minuit, incapable de dormir aussi vite après autant d'émotion! Les 3 autres se sont endormis tout de suite. Après 5 minutes, ça ronflait!!!
 



Publié le 5 mai 2009, à 01:40,
Mots clefs :

Visite d'écoles à Madaba

La ville de Madaba aura la chance d'accueillir le Pape dans 2 semaines, alors ils refont tous les trottoirs. Ce sera vraiment beau, mais en attendant, il y a de la poussière partout!

 

Nous pourrons dire que nous avons ouvert le chemin à Benoît XVI!!!
 
Ce matin, Steve et moi avons fumé le Shisha, (le narguilé), avec le jeune qui travaille à l'hôtel, Mena, 23 ans. Drôle d'expérience! On a bien fait rire Mena avec notre manque d'expérience!

  

Il est vraiment gentil. Il a donné de la pâte à modeler et des bracelets aux filles.  Le co-proprio a montré sa collection de monnaies anciennes à Steve, ils ont regardé les valeurs ensemble sur internet et ont pris le thé! Il a donné une bague de 2000 ans à Sophie. Elle a dit: "Wow! On va la revendre dans ta boutique d'antiquités, maman!!!" J'étais contente qu'il ne comprennent pas le français!...

 


Tout le monde en Jordanie nous dit "Welcome!" C'est leur manière de nous dire Hello! Même les gens sur les trottoirs nous le disent : "Welcome!"Quand on entre dans un resto local, tous ceux qui y travaillent viennent nous voir, le cuisinier aussi! On leur parle un peu de nous, on leur montre les photos du Québec, on leur parle un peu en arabe!  On se sent vraiment bien. Les Jordaniens sont très accueillants, c'est vrai!

Rue typique de Madaba. Remarquez la femme n'est pas dos à nous.

À Madaba, les Jordaniens qui désirent faire des rénovations, peuvent faire leurs emplettes sans souci.

Voici la quincaillerie!

 
 


Nous avons visité l'Église St-Georges, qui cache sous son plancher une mosaïque réalisée en 560. Cela représente une carte et 157 légendes en grec qui décrit les grands site bibliques du Moyen-Orient.

 

On a visité 2 écoles ce matin, une orthodoxe où un groupe d'enfants pratiquaient leur chorale pour un spectacle

 

et une école musulmane pour filles seulement, de la 6ème à la 12ème année. Nous avons fait la visite avec une charmante enseignante.

 

Laissez-moi vous dire que Sophie s'est fait pincer les joues!

 

Les jeunes filles étaient surexcitées dans l'école, on a mis le chaos dans chaque classe où on passait!

  
What's your name? Sophie? Wow, Sophie!!! Audrey! Audrey! Hello! Where do you come from?
Canada? Wow Canada!  Welcome!  !Ils aiment beaucoup le prénom de Sophie.

Ouf! Une classe vide, on en profite pour faire une pause-photo!

 


On a visité la pouponnière de l'école, là où les enfants des maîtresses se font garder. C'était très simple comme local et il y avait une dizaine d'enfants de 6 mois à 4 ans. Elles m'ont mis un bébé dans les bras en rentrant... il s'est mis à pleurer... Elles voulaient prendre Audrey, mais on a dit NON, car elle n'en pouvait plus et se tenait dans les bras de son papa. On en a profité pour distribuer des jouets aux petites filles qui étaient très contentes. D'ailleurs, je n'ai vu aucun jouet dans le local... On a fait des heureux et on a allégé nos sacs!

Allez! On se place pour la photo!!!


 
Aujourd'hui, nous avions pris la décision de rester dans la ville, justement pour avoir le temps d'entrer en contact avec les gens. Mission accomplie!
 
On adore notre choix de destination. La Jordanie, c'est magnifique et les gens sont tellement gentils!



Publié le 4 mai 2009, à 01:39,
Mots clefs : Église St-GeorgesMadabaécolesmosaïques

En route vers Petra: le Château de Kerak

Aujourd'hui, nous avons quitté cette belle gang de Madaba, pour se rendre à Petra. Départ à 8h15, après avoir partagé courriels et accolades avec Mena. 

Nous avons bien ri dans le taxi, Sameer adore danser, il nous a fait écouter de la musique de mariage et on dansait dans l'auto! On a même dansé dehors, lors d'un arrêt pour admirer les canyons!

La route jusqu'à Petra est souvent bordée d'arbres et ce qui était spécial, c'est qu'ils penchent TOUS du même côté: le vent ne souffle que dans un sens, ici, dans la région!

 

 

Sameer nous a montré de très rares iris noirs, qui ne poussent que pendant 2-3 semaines.

Quand le paysage est beau, on arrête pour admirer!

  


On a visité le plus gros Château de Jordanie, celui de Kerak, qui date de 1142. Impressionnant! On peut l'apercevoir à gauche complètement sur la photo.

 

Les filles avaient peur qu'il y ait des groupes d'étudiantes voilées... elles sont tannées des becs en pincette style "Madame coucou" dans Passe-Partout! Mais finalement, nous étions presque seuls.

  

Petit arrêt dans un resto local de Kerak, juste à côté du barbier (on remarque la beauté des appui-bras)!

  


 

Voici la vallée de Dana. On voit le village en haut du canyon, à gauche.

 

On a passé une belle journée et nous sommes arrivés à Petra vers 14h. On a trouvé un très très bel hôtel (Petra Moon) avec... 4 lits!!!

Et oui! C'est une première!!!  En plus, la douche a un rideau!!! C'est la fête! On est à seulement 2 minutes de l'entrée du site de Petra pour demain. 50JD, c'est notre plus cher à ce jour, mais on a visité un autre hôtel juste avant qui faisait tellement pitié pour 30 JD, alors on a visé un peu plus haut!

On a fait nos adieux à Sameer en le remerciant beaucoup de sa générosité. Nous avons vraiment eu du plaisir en sa compagnie!
 
Pour souper: poulet BBQ et riz, ça fait changement du pain pita et de l'humus. En Thaïlande, on était tannés du riz, maintenant, on commence à être tannés du pain!
 
Alors, j'espère dormir ce soir. La mosquée est loin de l'hôtel. Ça devrait bien aller. On a très hâte à demain!



Publié le 4 mai 2009, à 01:38,
Mots clefs : Wadi MujibVallée de DanaChâteau Kerak

Le Trésor de Petra, magnifique!?

J'ai enfin dormi une nuit complète, comme à la maison, de 21h30 à 6h30. Ça fait tellement du bien, merci Seigneur! Ou plutôt, merci ALLAH!
 
Nous sommes partis à 8h00, ce matin, pour découvrir une des 7 merveilles du monde: Petra, bref, la raison pour laquelle tout le monde vient en Jordanie! Vous vous imaginez qu'il y avait une "trallée" de touristes. Les filles ont bien compris ce qu'était un "groupe organisé", car nous en avons vu plusieurs! 

 

On entame notre marche, ici on voit les écuries pour les chevaux qui transportent les touristes fatigués de marcher.
 

 Après environ 1 km, on arrive à l'entrée du Siq (au centre de la photo où on voit les gens.)

Le Siq est la voie d'accès à la ville de Petra, cachée dans les montagnes. Il s'agit d'une faille longue de 1.2 kilomètres et profonde d'une centaine de mètres qui a été formé par les mouvements tectoniques et non par l'eau.

  

et soudain, apparaît devant nous: Al-Khazneh! Mot arabe qui signifie Le Trésor. Il mesure 40 m de haut et 28 m de large. L'intérieur est très simple et on ne peut y entrer. 

Khazneh 

 Voici la faille par laquelle nous arrivons. Photo prise du Trésor.

On s'est promenés dans l'ancienne ville. Ils ont recensé plus de 800 sites, et disent que les fouilles archéologiques ont été faites sur seulement 5% du site. Le reste est recouvert d'environ 10 m de sable. Bienvenue aux archéologues, ici, y'en a d'la job!!!

 

Il y a plusieurs grottes et un beau Théâtre devant lequel nous posons fièrement pour Sophie!

 

Ensuite, nous avons fait une randonnée dans les montagnes, pour avoir une vue plongeante sur le Trésor. On se faisait toujours offrir des ânes ou des chevaux pour les filles, mais on disait non, car c'était trop cher.

On a commencé l'ascension seuls, les filles trouvaient ça difficile, mais on pense que c'est seulement parce qu'elles savaient que l'option "taxis" existaient... 

 

 


 
Puis, un jeune berger bédouin, assis sur son âne, est arrivé en pleine montagne, avec ses chèvres.

 

Il a vu les filles et il nous a offert de les monter gratuitement jusqu'en haut. Nous ne pouvions refuser! Elles étaient tellement fières, encore une fois, ça a fait leur journée!!! Et cela nous a permis de faire la randonnée sans chialage!

Nous voici arrivés au sommet: vue sur le Théâtre devant lequel nous avons posé plus tôt.  

Et vue magnifique sur le Trésor.

 

 

Sur notre route, 2 bédouins dans une grotte nous ont offerts de prendre le thé avec eux, nous ne pouvions pas dire non!

 

Le seul hic, c'est qu'on boit dans des verres de plastique, sûrement utilisés des centaines de fois avant nous. Bon, ce n’est pas la fin du monde! Les filles ont bu et rebu du thé! Il est sucré et délicieux!

   

Un des 2 Bédouins (à gauche sur la photo ci-dessus) nous a proposé pour la soirée, une tournée en Jeep pour aller au Petit Petra et un souper que sa femme cuisinerait et qu'on apporterait là-bas, pour 20JD. Mais nous, on préférait visiter Petit Petra, puis retourner manger dans sa maison avec sa femme et ses enfants, et il a accepté.

 

Alors, nous sommes repartis, toujours avec notre berger et son âne, en se donnant rendez-vous à 17h, dans son village, celui construit expressément pour les Bédouins en 1980, lorsque le gouvernement les a sortis des grottes de Petra.

 


Lorsque nous avons terminé notre randonnée, nous avons continué de visiter les grottes.

 

Puis, nous avons fait la rencontre merveilleuse de Yosra, une petite Bédouine de 7 ans (comme Sophie) qui vend des cartes postales. 

          

Elle était tellement belle, souriante et gentille. Elle est tombé en amour avec les filles! Et nous sommes littéralement tombés en amour avec elle.

 

Les filles ont joué près de 2 heures avec elle: elles couraient dans les grottes, elle nous a "maquillés" les joues en grattant sur la pierre orange des grottes (remarquez les joues de Sophie sur les photos ci-dessous!), elle leur a donné des belles pierres qu'elle vend aux touristes habituellement, elle leur montrait à sauter et à escalader sur les roches, elle chantait des chansons en anglais et en arabe, elle faisait semblant qu'elle partait en disant Bye Bye, et revenait en riant pour nous dire que c'était une farce, elle quêtait des chips et du chocolat aux touristes arabes qui entraient dans sa cabane" ( comme disait Audrey ) et les redistribuait également entre Sophie et Audrey.

             

Elle a décidé d'enlever son foulard pour nous le mettre chacun notre tour sur la tête!

  

Quand ce fût le tour de Steve, elle a vraiment ri. Pour elle, mettre un foulard comme ça sur la tête d'un homme, c'était spécial et elle riait de bon coeur! Steve aussi!

   

On a eu du plaisir avec Yosra. Nous sommes partis en lui disant qu'on reviendrait la visiter le lendemain vers 2h.


Nous sommes allés prendre nos douches, fatigués par la journée chaude. Et nous avons fait du pouce (comme dans Pékin Express) pour se rendre au Village Bédouin.

Là-bas, notre jeune berger de 16 ans, Fadah, était aussi là, avec le Bédouin (désolé, je ne me souviens plus son nom) qui nous invitait à souper.

Ils nous ont fait embarquer avec un ami qui avait un Jeep et on est allés à Petit Petra faire une petite rando de 15 minutes.

 

Une fois arrivés en haut, il y avait un groupe de Jordaniens, bien impressionnés de nous voir. On s'est fait prendre en photo et nous les avons pris en photo!

 

Puis, en revenant, le chauffeur est sorti de la route principale et a fait du hors-piste. On a vu sa sœur Bédouine, qui vivait là avec ses enfants et des chameaux. Il les saluait au loin, et nous avons dit: "On veut y aller!" Il nous a emmené jusque chez elle.

Voici donc sa soeur. Remarquez son sourire derrière le voile.

 

Sa sœur voilée nous a servi le thé, pendant qu'une vieille dame brassait du lait de chèvre dans un corps de chèvre époilé, suspendu à l'envers et attaché par les pattes, tout ça dans le but de faire du bon fromage de chèvre!

 

Il y avait juste à côté, dans un enclos, 2 mamans chameaux et 2 bébés! Nous sommes allés les flatter.

 
 
Puis, on est repartis vers la maison pour notre souper!  C'était vraiment une maison tout ce qu'il y a de plus simple, bref, une famille très pauvre. Il y avait 5-6 enfants, on s'est assis au salon, par terre évidemment, et on a regardé la... tv! Et oui, la pauvreté incroyable avec la télé câblée!

Il y avait un cousin qui était là, heureusement, et on a jasé avec lui, il était super drôle. Il était un fan de Bob Marley, alors on l'appelait Bob. Il vit dans les cavernes de Petra et vient au village, chez son cousin, pour prendre une douche de temps en temps. C'était vraiment intéressant de parler avec lui. Contrairement à notre hôte qui ne parlait pas beaucoup anglais...

 

Puis, le repas est arrivé, c'était Le Up Side Down, plat typiquement Bédouin: du poulet et du riz avec des aubergines, des patates et des choux-fleurs.

 

Pas d'assiette, pas d'ustensile. On prend notre fameux pain pita et on s'organise avec ça! Ça tombe, ce n’est pas grave! Les femmes de la maison n'ont pas mangé avec nous, mais dans une autre pièce, car elles ne peuvent pas manger au même endroit que les hommes. Seules les femmes étrangères ont ce droit. 

 

C'était très bon, on a pris le thé à la fin du repas. Puis, on leur a parlé de la petite fille Yosra qui travaille sur le site de Petra. Il ne savait pas qui c'était, je leur ai montré une photo sur ma caméra et ils ont dit qu'elle restait près d'ici.

Il était presque 21h, on pensait qu'elle serait couchée, mais ils nous ont expliqué que la plupart des enfants se couchent vers 22h, en même temps que les parents, dans la même pièce, par terre...


 

Alors, dans la noirceur du village, au travers des enfants qui courent partout, nous sommes partis à la recherche de Yosra. Les filles voulaient tellement la voir et surtout savoir si elle avait une famille.

Première maison, c'était chez sa cousine. On a montré la photo de la petite fille recherchée et elle nous a redirigé. Nous sommes finalement arrivés, et toute la famille est sortie dehors pour nous rencontrer, dans le noir.

 

Yosra était surprise et les filles étaient contentes de savoir qu'elle avait une maman et un papa et plein de frères et sœurs!  Le père a même invité Sophie à dormir chez eux, mais nous avons décliné gentiment l'invitation. On leur a souhaité une Bonne Nuit et on s'est dit :" À demain! "

 

Fahad et Bob ont demandé à un homme qui repartait vers la ville, de nous ramener vers l'hôtel. C'était l'heure de la prière, il est entré dans la mosquée 10 minutes et nous sommes partis. 

Nous sommes arrivés à l'hôtel vers 21h40, brûlés, extenués, mais remplis de bonheur, vraiment!  



Publié le 3 mai 2009, à 01:38,
Mots clefs :

Seuls devant Le Trésor de Petra!?

Ce matin, nous avons pris ça plus relax, réveil à 8h30, après s'être couchés encore tard, vers 22h45.
Wow, les filles sont vraiment bonnes de nous suivre dans cet horaire de fous, que nous ne décidons pas d'avance... Nous y allons au rythme de nos rencontres.
 
Nous avons préparé un lunch pour pouvoir souper à Petra. Notre but aujourd'hui: voir et vivre Petra sans touristes
.


Donc, diner au village Wadi Musa: on prend un autobus pour locaux seulement, même si le chauffeur de taxi qui nous a vu ne voulait pas! Cela lui enlève une course... mais le chauffeur d'autobus était tout heureux de nous faire monter. 0.50JD/personne

 

Après avoir fait nos sandwiches, nous sommes partis vers le Siq à 1h15, dans le but de rejoindre notre berger, Fahad, vers 2h, au Trésor.

Comme prévu, il nous attendait à côté de son âne (avec une selle cette fois-ci), et son chien Bobby. Les filles ont tout de suite grimpé sur l'âne, le sourire aux lèvres, et nous sommes partis en direction du Monastère, un autre endroit superbe comme le Trésor, mais qui demande environ 50 minutes d'ascension et quelques 800 marches à monter.

En chemin, évidemment, on voulait revoir Yosra. Nous l'avons aperçue avec 3 de ses amies qui vendaient des colliers, des cartes postales et des roches. Elle était contente de nous revoir, mais puisque ses amies étaient là, ce n'était pas comme hier. Elles ont toutes joué ensemble un peu, mais comme Sophie nous a dit: "Ses amies voulaient toutes décider..."

De toute façon, nous n'avions pas vraiment le temps de rester, alors Sophie lui a donné une petite poupée et son chien, qui tiennent dans une bouteille et qui sentent le chocolat.  Elle était très contente, mais puisqu'elle est incapable de recevoir sans donner, elle a donné a Sophie son ensemble de cartes postales de Petra qu'elle vend habituellement. TROP MIGNON! 

 
 
On a commencé notre montée dans la direction opposée à celle d'hier, donc on a vu des nouvelles choses.

 

Fahad a laissé Steve guider l'âne pendant qu'il prenait une pause pour boire du thé dans la montagne. Les filles étaient toutes fières!

En haut, le Monastère est presque aussi grandiose que le Trésor, et ses dimensions sont plus imposantes:  50 m de large par 45 m de haut.

 

Audrey a fait un petit pipi dans la nature. On a fait une pause. On a mangé des noix assis devant le Monastère.

 

Puis, nous sommes montés encore un peu plus haut. Nous avions une vue époustouflante. Même Israël pouvait être aperçu au loin. 

En redescendant, plusieurs Bédouins qui travaillent en montagne, rentraient au bercail eux aussi.

 

Lorsque nous sommes arrivés en bas, j'ai embarqué un peu sur l'âne pour essayer.

Ensuite, Audrey y est retournée, mais cette fois, debout. Le guide la tenait et Sophie faisait avancer l'âne. On a bien ri de voir, peut-être, une future vedette de Cavalia!!


 

En chemin, nous avons revu Yosra qui terminait sa journée avec d'autres gens de son village. Elle tenait encore la poupée dans ses mains. Ils sont tous embarqués dans la boîte d'un camion Toyota pour retourner à la maison et nous ont envoyés la main en souriant. J'avais les yeux dans l'eau de les voir tous heureux de leur journée et pourtant si pauvres. Nous l'aurions bien ramenée à la maison cette petite fille!!
 
Il était environ 17h00, les touristes étaient presque tous retournés à l'hôtel. Les seuls gens qui étaient encore là étaient des Bédouins qui retournaient à la maison. Les chameliers rentraient à la course, les chevaux et les ânes aussi.

 


Revenus au Trésor, le site que nous voulions vraiment admirer seuls, il était effectivement "libre" de touristes, puisque les derniers visiteurs retournaient en calèche vers la sortie.

 

Le cousin "Bob" de notre souper d'hier soir était là, assis sur une mule. Il est venu à notre rencontre, en souriant, et a prêté sa monture à Sophie.

Audrey voulait aller "vite, vite" avec l'âne. Alors, Fahad a attaché les 2 animaux ensemble et les a fait courir devant le Trésor.

 

Seules au monde, les filles trippaient. Je ne crois pas qu'elles aient réalisé ce qui se passait... c'était un moment magique qui, encore une fois, m'a mis les yeux dans l'eau... Il n'y avait plus personne d'autres que nous. On a pris des tonnes de photos. La lumière était à son meilleur.

Les filles se sont amusées avec l'âne.

 

On a payé Fahad, notre guide de la journée, et on lui a donné des jouets pour ses petites sœurs. Il était très content et est reparti avec son ami en nous saluant et en s'éloignant. Encore une fois... j'avais les yeux dans l'eau. Trop beau pour être vrai!
 
Il commençait à faire froid, on a mangé nos sandwiches au thon et à la moutarde... Il était 18h45, le vent s'est levé et sans soleil, il faisait froid.

Nous sommes partis dans le Siq, en regardant une dernière fois le Khazneh.

 

Nous marchions avec un couple de Québécois rencontrés la veille, qui voulaient, eux aussi, profiter de la tranquillité des lieux.

Soudain, Fahad et son ami sont réapparus vers nous avec leurs ânes, à la course. Ils ont pris chacun une fille derrière eux et sont partis à la course vers le chemin de la sortie. 

Nous avons retrouvé nos filles un peu plus loin, les ânes trottaient côte à côte et les filles s'étiraient pour se tenir la main. Encore un moment magique, encore les yeux dans l'eau...

Plus loin, nous les avons retrouvés, les ânes s'étaient arrêtés pour manger de longues feuilles vertes sur le bord de la route.

Ils nous ont laissé les filles un peu plus loin, à la sortie, ce fût vraiment un moment inoubliable et unique pour nous. Notre coup de coeur du voyage, c'est certain!

Le genre de choses que tu ne peux prévoir quand tu te lèves le matin et qui te comblent de bonheur quand tu te couches le soir!



Publié le 30 avril 2009, à 01:37,
Mots clefs : le Trésorle MonastèreKhazneh

Le désert de Wadi Rum en Jeep!?

L'alarme nous a réveillé comme prévu, à 5h30 ce matin. Ouiiiiiiiiiiiiiii! Il fallait prendre l'autobus pour le Wadi Rum à 6h15. L'autobus arrêtait aux hôtels où les touristes en avaient fait la demande. On avait 1h30 de route à faire sur l'autoroute, tout s'est très bien passé.

Alors, à 8h30, Sabbah nous attendait au Visitor Center du Désert Wadi Rum.

Nous l'avions contacté par internet et nous avions réservé cette partie du voyage avant de partir. On a payé les 2 JD pour entrer dans le désert, on a fait un petit pipi dans une vraie toilette (car on ne savait pas comment serait celle dans le camp du désert) et avons parlé avec Sabbah de notre escapade.

Nous avons décidé de rester 3 jours et 2 nuits au lieu d'une seule, car nous voulions profiter au maximum de la vie dans le désert.
 
Notre programme: 1 journée en Jeep, 1 journée libre au camp, retour à dos de dromadaires pour la dernière journée. L’eau et tous les repas sont inclus.
 
Après s'être entendus, il nous a jumelé avec son neveu de 18 ans, Abdallah, qui est guide et nous partions dans un vieux Jeep bleu. 

 

Nous avons fait plusieurs arrêts pour voir les "points forts" du désert.

 wadi rum

Il y a souvent une tente avec des hommes Bédouins qui sont là pour divertir les touristes ou vendre des souvenirs. On arrête pour y prendre le thé, le guide fume le shisha, on relaxe. 

À un des endroits, un Bédouin m'a déguisée en femme voilée et Steve s'est fait déguiser en Lawrence d’Arabie! Abdallah a dansé avec Steve. Tout un spectacle!

 b 

Un autre a joué de la guitare. Les filles se sont voilées elles aussi!

    


Plus tard, les filles ont conduit le Jeep, assises sur le guide. Elles ont beaucoup aimé! Remarquez la boîte de mouchoirs au plafond, ingénieux, non?

 

Rencontre d'un beau petit garçon et son papa.

 

Nous sommes allés jouer dans les dunes de sable rouge: on monte, c'est difficile, ça cale! Arrivés en haut, on admire le paysage, on prend une photo.

 

Et on redescend à la course!!!

Le sable entre dans nos souliers!

 

Notre guide est très drôle et les filles l'adorent. Il les fait beaucoup rire. Il parle anglais et quelques mots en français. Il nous a chanté "Frère Jacques". Vers 14h, on est arrêtés à l'ombre pour diner.

 

On a trouvé du petit bois pour faire le feu. On a ensuite "relaxés" pendant qu'Abdallah faisait cuire le repas: thon, bologne, genre de chili, purée d'aubergine et pains pita. Excellent. Pour terminer? Un petit thé, évidemment!


Nous avons fait l'ascencion d'une arche, que voici!

Abdallah a enlevé ses sandales et a grimpé rapidement en s'occupant des filles et on l'a suivi! Je n'aurais jamais fait ça avec mes enfants s'il n'avait pas été là, c'était extrêmement abrupt.

  

Dans l'après-midi, Abdallah a aidé un autre guide à changer un pneu, car celui-ci avait fait une crevaison avec son Jeep.

Petite pause pour nous.

 

Vers 17h, il nous a fait grimper sur une belle montagne pour admirer le coucher du soleil.

On a aussi joué dans les dunes de sable rouge en attendant que le soleil baisse. 

 
Ensuite, nous sommes arrivés à notre camp vers 19h.

Après une visite rapide des lieux, il n'y avait qu'une seule toilette et elle était turque!!!!!!!!

(Une vraie toilette était pratiquement toute assemblée juste à côté …mais ce sera probablement achevé dans les prochaines semaines…. à vous la chance, peut-être!) Les filles étaient un peu déprimées, mais bon, on va y arriver. Deux nuits ici, on ne pourra pas se retenir bien longtemps...


On a préparé notre tente avant qu'il ne fasse trop noir et on est allés autour du feu, pendant que le cuisinier préparait le souper et que les guides relaxaient avec nous autour du feu.

 

On a bu un thé (on ne les compte plus) et les filles ont eu un jus d'orange. C'est à 21h00 que le délicieux repas a été servi, le fameux Up Side Down: riz, poulet, patates, aubergines, chou-fleur, salades de tomates et de concombres. 
Nous sommes allés nous coucher vers 22h, bien emmitouflés dans nos "meat bag" et sous de belles couvertures de tigres!!! 

 

Pendant la nuit, je me suis réveillée et j'ai ouvert les yeux. Je pensais que j'étais folle, car il n'y avait aucune différence entre mes yeux fermés ou ouverts: la noirceur totale sous la tente! C'est ça le désert!



Publié le 29 avril 2009, à 01:36,
Mots clefs :

Recontre avec des nomades dans le Wadi Rum!?

Nous avons très bien dormi, réveil à 7h00. Les filles se sont tout de suite mises à jouer dans le sable. Au début, on ne voulait pas trop qu'elles se salissent, puis on s'est dit que pendant 2 jours dans le sable, on ne s'en sortirait pas propres de toute façon. 

 

Alors, Audrey s'amusait à remplir ses espadrilles et à remplir ses bas. Ses bas beiges étaient oranges et tellement remplis de sable qu'ils devaient bien peser 3 livres chacun. Laissez-moi vous dire qu'ils étaient extrêmement étirés!!!

 

Le déjeuner à 8h30 était constitué de pitas chauds, de confitures, d'œufs brouillés, de fromage, de bananes, de jus et bien sûr de thé.


 
Les 4 touristes et le cuisinier sont partis vers 9h30 et nous nous sommes retrouvés seuls, comme prévu. J'en ai profité pour faire mon premier caca... ouf! les filles ont essayé, mais ont préféré se retenir une fois sur place...


 
Abdallah est venu nous visiter avec 2 de ses sœurs (5 et 7 ans) et un de ses frères (pas de la même mère, car son père a 2 femmes!).  

 

Il était en congé et savait que nous restions là pour la journée. Les filles ont joué ensemble, elles ont colorié, elles ont joué à la marelle dans le sable.

 

Le guide, avant de partir, a décidé de nous faire à diner, même si on avait toute la nourriture nécessaire pour s'organiser pas nous-mêmes.

 
 

Nous avons mangé ensemble et ils sont repartis dans leur Jeep.

 


C'est finalement vers 13h00 que les filles ont affronté la toilette turque avec succès pour un premier caca! Je me doutais bien qu'elles ne pourraient pas se retenir longtemps!!!


 
Steve a fait une sieste dans l'après-midi. J'ai essayé, mais il y avait tellement de mouches au camp que j'ai été incapable.

 

La lumière de l'après-midi était parfaite pour une séance photos! J'ai photographié les filles...

 

et elles nous ont photographiés! Pas mal, non?

 
 
Puis, nous sommes partis à pied rencontrer le père de Sabbah (l'organisateur de notre excursion dans le désert) qui est un vrai Bédouin, nomade; c'est-à-dire qu'il vit dans le désert et se déplace aux 2 mois, lorsqu'il n'y a plus de nourriture pour ses bêtes.

[ Bédouins: Peuple autochtone des déserts d'Arabie et premiers habitants de la Jordanie. Seuls 40 000 d'entre eux continuent à mener une existence véritablement nomade. Ils ont la réputation d'être un peuple d'une rare hospitalité: l'accueil du voyageur est un devoir hérité des règles d'entraide jadis nécessaires pour survivre dans le milieu hostile du désert. ] 

 

Sabbah nous avait expliqué le chemin la veille, alors nous avons réussi à trouver l'endroit après 30 minutes de marche et après être tournés à droite après le camion citerne...

 

 

Sabbah nous avait expliqués quoi faire si le chien jappait, il suffisait de crier la main dans les airs: Jamma! Nous n'avons pas eu besoin de le faire.


 

Encore une fois, la magie a opéré et nous avons fait une rencontre extraordinaire. L'homme de 63 ans et sa deuxième femme gardaient leurs 2 petites-filles: Meda, 4 ans et Mona, 2ans.

 

Ils avaient un troupeau de chèvres, 4 chameaux, des poules, un âne et un chien.  

 

 


Alors, à notre arrivée, l'homme vêtu d'une grande robe kaki et de son foulard rouge et blanc, est venu à notre rencontre et nous a tout de suite fait entrer dans sa maison (une tente).

 

On s'est assis avec lui et Meda. La femme, vêtue d'une grande robe kaki et d'un foulard noir, est partie dans la "cuisine", préparer devinez quoi... et oui, le thé! 

 

On essayait de communiquer avec lui en anglais, mais c'était très difficile d'aller plus loin que le nom des enfants, leur âge, la beauté du paysage, le lait de chameau qui rend malade la 1ère fois mais qui rend les hommes Superman...


 
Le thé est arrivé, il était délicieux. Après 2 verres chacun, nous avons pu sortir de la chaleur de la tente et aller voir les animaux avec Meda. La femme a donné des bonbons aux filles avant de sortir.



Les chèvres étaient toutes mignonnes, les bébés léchaient les mains des filles.

 

Elles étaient dans un enclos séparé en deux. Les chèvres "adolescentes" d'un côté avec les bébés, et les "parents" de l'autre côté.

 

Soudainement, la porte les séparant s'est entrouverte. Alors, les "ados" sont partis à la course vers les mamans pour boire du lait qui n'était pas destiné à eux. L'homme a vu ça et pensait que c'était la petite fille qui avait ouvert la porte, on lui a fait signe que non.

 

Alors, lui et sa femme sont arrivés à la course pour séparer le tout! Ils prenaient les ados dans leurs bras et les tiraient de l'autre côté de la clôture.  

 

Ensuite, l'homme est allé nourrir les dromadaires.

 

Puis, les 3 filles se sont mises à grimper le massif rocheux collé sur l'enclos. Les roches sont vraiment belles, elles sont de toutes sortes de couleurs: rouge, orange, beige, brun, noir.

 

Les filles ont eu beaucoup de plaisir, elles adorent maintenant grimper. Elles ont l'impression de faire de l'escalade. Et ce n'est pas trop dangereux, car la roche est très rugueuse, donc pas de glissade possible... 

 

Arrivées en haut, les filles nous ont demandés de monter voir les "dessins" qu'elles avaient découvert sur les parois rocheuses! Ah! Seulement de petits hiéroglyphes qui datent de quelques milliers d'années... ;O)

  

Nous sommes repartis vers 18h00, après les avoir remerciés. La femme était assise par terre, dehors, et lavait le linge dans une bassine ronde. Elle s'est levée pour nous donner la main également.

 

Petite photo souvenir avec Meda: CHEESE!

 
 
Arrivés au camp, de nouvelles personnes arrivaient avec leurs bagages. Tous des Français, ils étaient 7. Alors, on a fait la jasette. Un guide a joué de la guitare et a chanté pour nous autour du feu. Nous avons mangé vers 20h30, du poulet BBQ et du riz. 

 

On avait le ventre plein, alors nous avons marché dans le désert une trentaine de minutes pour profiter de l'immensité et de la noirceur du désert une dernière fois. Puis, il s'est mis à pleuvoir un peu.

 

Nous avons brossé nos dents et sommes rentrés dans notre tente vers 22h, il pleuvait de plus belle. Les enfants se sont tout de suite endormies. On ne s'est pas trop inquiétés avec la pluie, car on se disait que la pluie dans le désert ne devait pas durer bien longtemps.

 

On s'est donc couchés nous aussi, mais la pluie tombait de plus belle et l'étanchéité de la tente a commencé rapidement à faire défaut... sur ma tête, sur nos sacs. Pas beaucoup, mais assez pour qu'on se relève et qu'on change nos matelas de place, qu'on s'assure que les filles ne recevaient rien sur elles, que nos sacs étaient bien fermés...

 

Le vent s'est levé, ça commençait à me faire un peu peur, car je savais que notre tente ne pourrait pas tolérer une nuit complète de pluie. Je voyais les autres tentes éclairées... nous n'étions pas les seuls à s'inquiéter! Heureusement, vers minuit, la pluie a modéré et j'ai pu enfin, m'endormir pour une dernière fois dans le désert!



Publié le 28 avril 2009, à 01:35,
Mots clefs : desertnomadeWadi Rumbédouinchèvres

Le Wadi Rum en dromadaires!

Nous nous sommes réveillés vers 7h30, pas de trace de pluie dans la tente ni dans le ciel. Seul petit détail: les mains de Steve et le front d'Audrey étaient bleus. Nous avons découvert qu'hier soir, Steve avait touché le plafond de la tente bleue mouillée et par la suite, avait vérifié si le visage d'Audrey ne recevait pas de gouttes de pluie, donc, il lui a mis du bleu dans le front! Avec une débarbouillette, les taches sont parties.

Pas de pluie à l'horizon, heureusement, car nous partions pour une randonnée de 2 heures en dromadaires: retour vers le village.

Après le déjeuner, Sabbah a mis nos bagages dans son Jeep et nous, nous sommes partis avec le guide de 15 ans, Salam. Sophie et moi sur un dromadaire,

 

Steve et Audrey ensemble.

Ouain, c'était un peu serré, mais on avait pris la décision de ne pas les mettre ensemble sur le même dromadaire, car nous avions peur que 2 heures collées ensemble, ce ne soit pas l'idéal...

On ne peut pas dire que le confort était au rendez-vous. On souffrait un peu tous les 4 et on en riait!!

Nous étions tous les 3 attachés ensembles, à la queue leu leu. Mon dromadaire mangeait les cuisses de celui de Steve, alors le guide nous a interchangés.

 

Dromadaires libres comme l'air en plein milieu du désert. (Y a t'il une rime dans cette phrase???)


Lorsqu'il ne restait que 30 minutes, Steve et moi sommes débarqués, pour laisser les filles profiter du plaisir d'être seule sur leur chameau. On a donc pu les filmer et les photographier. Bref, prendre quelques souvenirs de cette aventure.

 

Elles étaient toutes petites sur ces grosses bêtes, et elles étaient plus confortables, et nous aussi. Il fallait marcher très vite, car les dromadaires vont plus vites qu'ils n'en ont l'air!


 
Nous avons payé et remercié Sabbah, puis nous sommes allés aux toilettes du seul restaurant du village. De vraies toilettes comme disent les filles. Ca sentait tellement bon! Audrey disait que ça sentait comme chez Denise et Bernard. C'est vrai que ça sentait très bon! Et c'était extrêmement propre! Steve en a profité pour faire ce qu'il se retenait de faire depuis 3 jours...


 
Départ en taxi à Aqaba, ville de la mer Rouge, à l'hôtel: Bedouin Garden Village. D'ici, nous voyons Israël juste en face et un peu plus loin l'Égypte.

Il faisait 37 degrés à notre arrivée, c'était l'enfer. Une chance que nous n'avons pas connu cette chaleur auparavant, c'était insupportable. C'est tellement sec, ici, en Jordanie. Nous avons la peau plus sèche qu'en hiver, au Québec... Audrey est la pire d'entre nous. Donc, nous avons pris une chambre avec air climatisé, 1 lit double et 2 lits simples, enfin!


Les filles avaient hâte de sauter dans la piscine. Steve a lavé le linge du désert... Petit souper à l'hôtel, relax, les filles en robe. Il y avait des balançoires, les filles se sont amusées!

Dodo, enfin, à 21h. Sophie a dit: "J'espère que personne ne va nous inviter chez eux, ce soir, pour qu'on puisse se coucher de bonne heure!"  



Publié le 27 avril 2009, à 01:35,
Mots clefs : desertWadi Rumdromadairesrandonnée

Les "Gros Lards" à Aqaba!

Et oui, c'est maintenant le temps de se reposer, de profiter du soleil, de la mer et de la piscine! Alors, nous ferons les "Gros Lards" à Aqaba pour 3 jours.


 
On a passé une belle nuit, mais ce matin, vers 7h30, Audrey n'allait pas bien. Elle avait le teint blême, les yeux creux et les petites mains qui avaient la tremblotte! Elle a finalement vomi à 8h30, s'est recouchée jusqu'à 10h et était en pleine forme après ce repos! Parlez-moi de ça une récupération aussi rapide.  Ici, on n'a pas le temps d'être malade!!!


 
Steve et Sophie sont allés à la mer avec des masques et des tubas, ils ont vu plein de beaux poissons et des coraux. Mais l'eau était froide, alors 30 minutes a suffit.

 

On a plutôt passé du temps à la piscine avec des Français: Virginie et Romuald qui ont un petit garçon, Titouan, de 3 ans.

On a surtout parlé de voyages, car ils adorent voyager de la même manière que nous.

 

Pour le souper, nous sommes allés dans la grande ville, qui est à 13 km de notre hôtel. Petit tour au marché pour acheter des pommes, des bananes, un cantaloup, des olives (nos premières!). On s'est également achetés du thé, question de se rapporter un petit souvenir et de le faire goûter à nos amis!

Le lendemain, nous sommes allés à la plage toute la famille ensemble. Mais l'eau était trop froide pour que l'on se baigne. Alors, nous avons regardé les Jordaniens jouer dans l'eau.

 

 


 
Voilà, ça sent la fin de voyage! On a fait tout le tour de la Jordanie, alors on est prêt à partir. Demain sera notre dernière journée. Un peu de piscine, ensuite on part pour Madaba, attendre minuit, pour se rendre a l'aéroport. Nous irons à l'hôtel de Khalel, celui qui nous a invité à prendre le thé chez sa mère. On va passer le temps avec eux, et le resto près de l'hôtel était délicieux. On finira en beauté!!!
 



Publié le 24 avril 2009, à 10:20,
Mots clefs : mer RougeAqabapoissonscoraux

Une dernière journée qui finit en beauté!

Pour notre dernière journée, nous avons profité de la piscine jusqu'à 11h, on a pris nos douches, on a diné et on a attendu notre chauffeur de taxi pour 13h, mais il ne s'est jamais présenté...
 
Nous devions partir jusqu'à Amman avec lui pour un très bon prix, mais il s'est avéré que c'était un crosseur... Il ne s'est jamais présenté...
 
Nous sommes donc partis en taxi jusqu'à la ville pour prendre l'autobus de 2 étages qui nous a emmenés à Amman en 4 heures 30. Il était 18h45 à notre arrivée...
 
Cela a donc modifié nos plans de se rendre à Madaba, car il aurait fallu reprendre un autobus qui aurait mis 1 heure à se rendre à destination ou prendre un taxi qui nous aurait coûté trop cher. Bref, notre idée folle ne s'est pas réalisée. Steve était déçu.
 
Il fallait trouver une autre solution, car il fallait attendre jusqu'à 23h30 avant de partir vers l'aéroport...
 
Nous avons pris un taxi qui nous a emmenés à un restaurant que nous avions bien aimé la semaine d'avant et où le propriétaire nous avait beaucoup jasé. On s'est dit qu'il pourrait peut-être nous aider à trouver un endroit pour relaxer et passer le temps.
 
Nous avons été très bien reçus, ils nous ont tous reconnus (je me demande bien pourquoi!), on a bien mangé, notre dernier repas fût délicieux! Il nous a dit qu'il y avait 2-3 hôtels dans le coin, qu'il fallait s'informer.
 
Entre temps, un Jordanien, Nabeel, s'est assis dans la même rangée de tables que nous et a commencé à nous parler. Il était super gentil. Un coiffeur, d'environ 48 ans, qui parlait très bien anglais. Il a décidé de nous prendre sous son aile et de nous aider! On a attendu qu'il termine son souper et il est venu avec nous visiter 3 hôtels. Il n'y en avait qu'un seul qui était prêt à ce qu'on reste dans le hall de l'hôtel gratuitement, alors c'est celui que nous avons choisi. Nous étions à court de sous, il nous restait 16,50 Jd et le taxi de l'aéroport coûterait 15 JD.
 
Il nous restait une étape importante à faire avant de retourner au Canada, celui de trouver un souvenir pour Audrey...

Sophie avait un foulard, alors Audrey voulait un foulard. On s'est promenés avec Nabeel et on a enfin trouvé le foulard de ses rêves: un foulard rose! Le prix était 2.50JD. Et il n'acceptait pas les cartes de crédit... Si on l'achetait, on n'avait plus assez d'argent pour le taxi. J'ai donc demandé à Nabeel, s'il pouvait négocier le prix à 1.50 JD, en lui expliquant notre situation. Il a plutôt décidé de fournir le 1 JD qu'il manquait pour faire plaisir à Audrey! Super! Tout était réglé. Il a marché avec nous jusqu'à l'hôtel, on a pris une photo-souvenir, on s'est échangés nos courriels et on s'est fait nos adieux!

 
 
Bon, il est 20h30, il nous reste 3 heures...
 
On s'assoit sur les divans du lobby de l'hôtel et les 4 clients qui sont là nous demandent si on est Américains. On clarifie le tout en leur disant que nous sommes Canadiens. Ils ne parlent presque pas anglais, alors Steve explique longuement que le Canada, ce n'est pas les États-Unis... Puis, ils nous disent qu'ils vivent à Bagdad, en Irak et qu'ils n'aiment pas vraiment les Américains. Ouf, heureux d'être Canadiens! 

Les gars sont super gentils et cela  ne prend pas 15 minutes qu'ils nous photographient tous les 4 avec leurs cellulaires. Il y en a même un qui nous filme avec son cellulaire. On était crampés! C'était la première fois qu'ils rencontraient des Canadiens et nous c'était la première fois que nous rencontrions des Irakiens... alors nous les avons photographiés à notre tour!!!
 


On leur a montré nos photos de la neige et de l'été au Québec, ils étaient bien épatés. Les discussions étaient très "de base", car il ne parlait presque pas anglais. Mais on a eu du fun et cela nous a permis de passer le temps agréablement. Il y avait également la télévision que nous pouvions regarder.
 
On a eu beaucoup de plaisir avec eux et avec le propriétaire qui était Égyptien et qui habitait la Jordanie depuis 7 ans. Il nous a servi le thé, évidemment!, et a donné 2 jus aux filles. On n'avait pas d'argent, on était un peu gêné. Quand on est parti, on lui a donné la dernière épinglette du Canada qu'il nous restait. Nous sommes partis à 23h20, Steve leur a donné la main et ils ont embrassé Steve avec 3 becs sur les joues!!!


Bref, une dernière soirée à l'image de tout notre voyage en Jordanie: des gens accueillants et des rencontres inoubliables!

Adieu Jordanie et merci pour tous ces précieux moments!

Questions ou Commentaires, écrivez-nous: stefenvoyage@hotmail.com

Vous avez aimé ce blog, alors je vous invite à découvrir nos autres aventures sur notre site web:  www.unpaysalafois.com  . Ainsi vous pourrez lire nos blogs sur :

Thailande

Jordanie   

Pérou

Kenya

Sri Lanka

Philippines

Kilimandjaro

Inde   



Publié le 23 avril 2009, à 09:32,
Mots clefs :

Le Journal de Sophie

Voici quelques phrases recueillies dans le journal de vacances de Sophie:

  • L'appel à la prière, c'est un beau souvenir!
  • Je suis la princesse, tout le monde m'embrasse et me photographie. J'aime ça une fois, mais pas toujours!
  • Je me suis achetée un beau foulard bleu. C'était une boutique pour les femmes voilées.
  • Je suis embarquée sur un chameau et il faisait: "Bru, Bru". Drôles de bruits!
  • L'Hôtel est super à Madaba!
  • Je me suis endormie dans un taxi et le monsieur de l'hôtel m'a montée jusqu'à ma chambre au 2ème étage.
  • La mer Morte piquait, piquait, piquait!
  • Je suis allée en taxi. Le chauffeur, Sameer, était super drôle! Il dansait, il avait une drôle de voix!
  • On est débarqués souvent du taxi pour aller voir beaucoup de choses!
  • Les arbres étaient super penchés à gauche, parce que le vent s'en va toujours à gauche!
  • Notre nouvel hôtel a 4 lits pareils! On ne sait plus c'est quel notre lit!!!
  • Je suis embarquée sur un âne. L'âne a fait une grosse crotte!
  • Je suis alleé manger chez quelqu'un que je ne connaissais pas son nom... La chambre, la cuisine et le salon... tout était à la même place.
  • J'ai joué avec la petite fille Yosra, elle nous a partagé de la nourriture.
  • La petite fille a voulu nous vendre des cartes postales, mais Papa ne voulait pas.


Publié le 22 avril 2009, à 08:16,
Mots clefs :

Le Journal d'Audrey

 

Voici les commentaires recueillis dans le Journal de vacances d'Audrey:

  • Je suis tannée de me faire embrasser et photographier par les femmes voilées.
  • Je suis allée à la mer Morte. Je n'ai pas aimé ça, ça me piquait, ça m'énervait.
  • J'ai beaucoup aimé le chameau!
  • La madame au foulard blanc voulait me prendre, mais Papa a dit: "Non! Non! Non!"
  • Sameer, le chauffeur, était drôle, parce qu'il dansait avec de la musique en arabe!
  • On a visité un gros Château, dur, dur, dur.
  • Notre hôtel a 4 lits et c'est incroyable!
  • J'ai embarqué sur un âne et il a fait caca. Il a tout écrapouti quand il est redescendu.
  • On a bu du thé. Il était sucré, il était super bon!
  • Il voulait qu'on embarque sur son âne, mais Papa disait toujours:"Non, non, non!" Jusqu'au bout du monde.
  • On a soupé dans une famille qu'on ne connaissait pas le nom. On a mangé dans le salon et la chambre.
  • Je me suis cognée la tête dans une grotte.

 



Publié le 22 avril 2009, à 08:13,
Mots clefs :

Adresses utiles!

Palace Hotel

Grosse déception, c'est plus un fumoir qu'un hôtel...

www.palacehotel.com.jo

Amman 

Queen Ayola Hotel

Juste à côté de l’Église St-Georges

L’hôtel le plus hospitalier de toute la Jordanie!

Ne pas se fier aux commentaires dans le Lonely Planet, car les nouveaux propriétaires (2009) ont fait un gros ménage et remis l’établissement digne d’un super hôtel pour backpackers! Parler avec Mena…le gérant de l’hôtel.

queenayola@yahoo.com

Madaba 

 

Pour un excellent chauffeur de taxi qui vous conduira où vous voulez en Jordanie….Il connaît tout, il est super sympathique et il est de confiance….demandez à l’hôtel Queen Ayola pour vous mettre en contact avec Sameer.

Salem_alamer@yahoo.com  Mobile : 0777354277 ou Int : 00962 777 354277 

 

Pizza quelque chose (j’ai oublié le nom)Situé en diagonale avec l’Église St-Georges sur la rue Talal (il fait un coin de rue), tout prêt de Ayola Hotel…super Pizzeria!  C’est un snack local pour déguster Pizza et shawarmas (vraiment les meilleurs que nous avons mangé). 

 

Petra Moon Hotel

Juste à côté de l’entrée de Petra (100 mètres)

www.petramoonhotel.com

Petra 

 

Desert Experience

Excellent guide, très beau camp dans le désert (avec une vraie toilette d’ici quelques semaines), bonne cuisine, guides très sympathiques…que de bons commentaires.

Demander Sabbah Ali

www.desert-experience.org

sabbahrum@yahoo.com

Wadi Rum 

 

Darna Village

Nouveau complexe hôtelier fin des constructions en 2009

En face de la plage, juste à coté de Bédouin Garden Village à 13 KM South beach AqabaSuper friendly!

Demandez Khaled: 00962 7955 67 761

 

Aqaba Bedouin Garden Village 

Beau complexe, piscine et jeux pour enfant!

www.bedouin-hotels.com

Aqaba

The Roman Theater Hotel

Hôtel de base, juste en face du Colisée romain

Amman

Anwar Makkah Restaurant in Amman

Le meilleur resto de la Jordanie pour les mezzes! Situé tout prêt du Colisée romain, juste en face de Raghadan bus station

Amman



Publié le 21 avril 2009, à 13:29,
Mots clefs :


 
: